Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • extrait communiqué de presse- FCGA

    en partenariat avec Banque Populaire

    Les TOPS et les FLOPS des TPE en 2012 !

    Secteur par secteur, profession par profession, tour d’horizon des « tops » et des « flops » des petites entreprises de l’artisanat, du commerce et des services en 2012. Une enquête exclusive de la FCGA, réalisée en partenariat avec Banque Populaire.

    Les TOPS

    1. Les entreprises de nettoyage......................................... + 5,2%

    2. Les professionnels des parcs et jardins................... + 4,5%

    3. Les studios photographiques........................................... + 3,7%

    Les FLOPS

    1. Les magasins d’électroménager-TV-HIFI............... -13,7%

    2. Les agences immobilières................................................... -9,9%

    3. Les magasins de bricolage.................................................. -9,4%

    TOPS ET FLOPS 2012 -TENDANCE 2013 : Pour en savoir plus : http://www.fcga.fr(catégorie : Observatoire de la Petite Entreprise)

    Année noire pour les petites entreprises françaises ! En 2012, toutes professions confondues, l’activité des TPE régresse de 2% (contre +1,9% en 2011). Ce mauvais chiffre met un brusque coup d’arrêt à la dynamique de reprise observée ces deux dernières années dans le commerce, l’artisanat et les services. Cette fois, la tendance est clairement négative et la sortie de crise tant espérée n’est plus d’actualité.

    Phénomène exceptionnel : tous les secteurs enregistrent une baisse de chiffre d’affaires en 2012. Sur les 12 analysés dans l’enquête FCGA-Banque Populaire, aucun n’améliore ses performances par rapport à l’année précédente (hors vente-réparation automobile). Cette dégradation de la conjoncture affaiblit l’économie de proximité dans son ensemble. Même l’artisanat du bâtiment qui, traditionnellement, tirait la croissance des petites entreprises est atteint :-4,8%.

    Si l’examen détaillé des 50 professions étudiées permet de nuancer les comparaisons sectorielles, elle ne remet cependant pas en cause le diagnostic général :2012 marque une rupture préoccupante dans la vie économique et sociale des TPE.

    Le palmarès des secteurs

    Aucun des 12 secteurs d’activité analysés (hors vente-réparation automobile) n’améliore ses performances par rapport à l’année précédente.

    3 d’entre eux affichent néanmoins un taux de croissance positif (mais en recul par rapport à 2011) :

    -L’agriculture sylviculture ostréiculture : +1,9% (contre +7,1% en 2011)

    -Le transport : +0,8% (contre +4,3% en 2011)

    -Le commerce de détail alimentaire : +0,6% (contre +1,5% en 2011)

    7 autres enregistrent une variation de chiffre d’affaires inférieure ou égale à l’indice moyen enregistré en 2012 (-2%), mais tout de même en recul par rapport à l’année précédente (hors vente-réparation automobile) :

    -La culture et les loisirs : -0,1% (contre +0,6% en 2011)

    -La vente et réparation automobile : -0,3% (contre -1,9% en 2011)

    -La santé : -0,7% (contre +0,3% en 2011)

    -La beauté-esthétique : -1,2% (contre +0,5% en 2011)

    -Les services : -1,4% (contre +4,1% en 2011)

    -Les cafés, hôtels, restaurants : -1,7% (contre +2,2% en 2011)

    -L’équipement de la personne : - 2% (contre +0,7% en 2011)

    2 secteurs, enfin, sont nettement en dessous du taux moyen annuel (-2%) :

    -L’équipement de la maison : -4,4% (contre +1,9% en 2011)

    -Le bâtiment : -4,8% (contre +4% en 2011)

    Avis d’expert

    Christiane COMPANY,Présidente de la FCGA

    « Si cette mauvaise conjoncture perdure, elle entraînera, dans les 12 à 18 prochains mois, la destruction de dizaines de milliers d’emplois dans l’artisanat et le commerce de détail ».

    La Banque Populaire en bref…

    Créées par et pour les entrepreneurs, les Banques Populaires, acteurs clés de l’économie régionale, soutiennent et encouragent l’audace de tous ceux qui entreprennent. Première banque des PME et banque de référence des petites entreprises artisanales et commerciales, le réseau des Banques Populaires est constitué de 17 Banques Populaires régionales, du Crédit Coopératif et de la CASDEN Banque Populaire.

    Autonomes, ces banques exercent tous les métiers de la banque commerciale et de l’assurance dans une relation de proximité avec leurs clientèles. La Banque Populaire avec 8,5 millions de clients (dont 3,9 millions de sociétaires) et plus de 3 300 agences, fait partie du 2ème groupe bancaire en France : le Groupe BPCE.

    Banque de référence de la petite entreprise artisanale et commerciale

    Les Banques Populaires accompagnent plus d’un million de professionnels dont plus de 360 000 artisans commerçants, soit un artisan sur 3 et un commerçant sur 4. Premier distributeur de prêts à la création d’entreprise, le réseau Banque Populaire finance près de 80 000 projets chaque année.

    Afin de mieux répondre aux besoins des TPE, les Banques Populaires s’appuient sur le réseau des 26 sociétés de caution mutuelle artisanales (SOCAMA) partenaire du Fonds européen d'investissement permettant de proposer aux entrepreneurs et aux repreneurs des prêts sans caution personnelle.

    Dans le cadre du programme Compétitivité et Innovation de la Communauté européenne en faveur des petites entreprises, les Banques Populaires avec l’appui du Fonds européen d’investissement, distribuent des prêts de développement sans caution personnelle du dirigeant ou de sa famille, répondant ainsi à une attente historique des artisans : le Prêt Express SOCAMA sans caution personnelle jusqu’à 30 000 €. Les Banques Populaires proposent également le Prêt SOCAMA Transmission-Reprise jusqu’à 150 000 € avec caution personnelle limitée. En 2012, les SOCAMA ont garanti près de 28 600 prêts pour un montant de 793 millions d’€ et gèrent un encours global de 2,3 milliards d’€.